Au volant de l’autobus scolaire sans virus

(0)
Publié parVia Prévention Catégorie
Photo : iStock

Les essentiels. Grâce à leur travail, les Québécoises et les Québécois reçoivent par camion ce qui les soigne et les nourrit. Les matières résiduelles et recyclables sont collectées, triées, gérées. Les bénéficiaires du transport adapté se rendent à leurs rendez-vous médicaux, les passagers d’autobus et de taxis rejoignent leurs obligations. Les déménageurs transportent nos biens vers les nouveaux chez-nous. Merci, les essentiels. Nous, l’équipe de Via Prévention, c’est pour vous qu’on travaille. Et nous en sommes fiers.

Contact rapproché avec une personne infectée.Proximité avec les élèves.
Accueil des élèves.
» Les parents d’élèves doivent être informés qu’en cas de symptômes de la COVID-19 ou de symptômes similaires, les enfants ne doivent pas prendre l’autobus.
» Les conducteurs et conductrices avec ces mêmes symptômes ne doivent pas se présenter au travail.
» Pas de contact avec les élèves.
» Respecter une distance de 2 mètres avec les passagers et les collègues:
• Dans l’autobus, en l’absence de barrière physique, condamner les premiers bancs à l’arrière du conducteur pour respecter la distance de 2 mètres.
• Condamner certains bancs pour respecter la distance de 2 mètres entre les passagers.
• Installer des affiches qui rappellent aux passagers les mesures de distanciation physique à respecter.
» Pour protéger le chauffeur au poste de conduite lors de l’entrée et de la sortie des passagers, il est possible d’aménager une barrière physique ou d’utiliser les équipements de protection individuelle (masque de procédure, protection oculaire).
» Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche.
» Installer un distributeur de solution hydro-alcoolique à 60% et plus pour les passagers et le conducteur
Projection de gouttelettes.
Elles peuvent être projetées jusqu’à 2 mètres.
Un élève ou un collègue éternue ou tousse près de vous.» Respecter une distance de 2 mètres avec les élèves et les collègues.
» Aménager une barrière physique pour protéger le chauffeur qui est à moins de 2 mètres des élèves qui entrent et sortent de la porte avant.
OU
» Le chauffeur doit porter la protection individuelle nécessaire: masque de procédure et protection oculaire.
» Lorsque la barrière physique n’est pas installée au poste du conducteur:
• Condamner les premiers bancs pour respecter la distance de 2 mètres avec le conducteur.
• Distancier les passagers, entre eux, de 2 mètres.
» Apposer, sur la distributrice de gel hydro-alcoolique, les consignes de se laver les mains avant de s’asseoir et, si possible, de porter un couvre-visage dans le véhicule.
» Placer des affiches à l’entrée et à l’intérieur du véhicule pour rappeler aux passagers les mesures d’hygiène (tousser dans son coude, utiliser des mouchoirs jetables, laver ses mains).
» Ouvrir les fenêtres pour faire des changements d’air lorsque c’est possible.
» Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec les mains.
» Se laver les mains à l’eau savonneuse durant 20 secondes ou utiliser un gel hydro-alcoolique à 60% et plus.
Par un contact avec une surface ou un objet contaminé.Changement de chauffeur
Poignées
Volant
Documents papier
Des surfaces courantes touchées (rampes, système d’ouverture des portes, sièges et poteaux ou poignées pour les passagers).
» Éviter de partager du matériel et des équipements (tablettes, crayons, appareils de communication, cellulaire) avec des collègues.
» Dans l’autobus, un kit de désinfection avec les produits appropriés doit être disponible pour le chauffeur.
» Lorsqu’une rotation de chauffeur s’effectue, nettoyer et désinfecter le poste de travail en portant une attention particulière aux surfaces fréquemment touchées:
• Les poignées de porte intérieures et extérieures, le tableau de bord, le volant, le miroir intérieur, la ceinture de sécurité, le siège et, s’il y a lieu, la barrière physique.
• Utiliser les produits de nettoyage ou de désinfection appropriés (consulter les recommandations du fabricant et ne pas mélanger les produits nettoyants).
• Si requis par le fabricant, porter des gants imperméables (nitrile) pour nettoyer et désinfecter le poste de travail.
• Désinfecter la protection oculaire (lunettes ou visière).
» Chaque jour, nettoyer et désinfecter les surfaces fréquemment touchées dans les véhicules (portes, sièges, barres de maintien, etc.).
» Les gants ne remplacent pas le lavage des mains; se laver les mains pendant 20 secondes avant et après avoir enfilé les gants, après avoir touché une surface, avant de manger. Ne pas manger dans le véhicule.
» Utiliser un gel hydro-alcoolique à 60% et plus s’il n’y a pas d’eau.
ET
» Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche avec les mains ou les gants.
» À la fin du quart de travail, retirer ses vêtements, les mettre dans un sac et procéder au nettoyage avec le détergent habituel.

DERNIÈRE MISE À JOUR: 3 JUIN 2020