Conducteurs(-trices): santé mentale sans virus

(0)
Publié parVia Prévention Catégorie

Les essentiels. Grâce à leur travail, les Québécoises et les Québécois reçoivent par camion ce qui les soigne et les nourrit. Les matières résiduelles et recyclables sont collectées, triées, gérées. Les bénéficiaires du transport adapté se rendent à leurs rendez-vous médicaux, les passagers d’autobus et de taxis rejoignent leurs obligations. Les déménageurs transportent nos biens vers les nouveaux chez-nous. Merci, les essentiels. Nous, l’équipe de Via Prévention, c’est pour vous qu’on travaille. Et nous en sommes fiers.

Toutes les personnes s’expriment et réagissent de manières différentes face aux diverses difficultés et situations de vie. Il est normal d’expérimenter des émotions comme la peur, le stress, l’anxiété, la tristesse, la solitude, la frustration, etc. On peut aussi constater des changements physiques, psychologiques et comportementaux chez soi et chez les autres.

Dans la fiche Stress, anxiété et déprime associés à la COVID-19 (https://www.quebec.ca/sante/problemesde- sante/a-z/coronavirus-2019/stress-anxiete-et-deprime- associes-a-la-maladie-a-coronavirus-covid-19/), le gouvernement du Québec fait référence aux possibles manifestations reliées aux réactions de stress, d’anxiété et de déprime sur les divers plans de la personne.

Ces manifestations sont d’ordre:

• Psychologique et émotionnel: inquiétudes et insécurité en lien avec le virus, sentiment d’être dépassé par les événements, impuissance, avoir un discours intérieur n’étant pas toujours le reflet de la réalité, vision négative des choses ou des événements quotidiens, présence de sentiments de découragement, d’insécurité, de tristesse, de colère.

• Comportemental: difficultés de concentration, irritabilité, agressivité, pleurs, isolement, repli sur soi, difficulté à prendre des décisions, augmentation de la consommation d’alcool, de drogues et de médicaments.

• Physique: maux de tête, tensions dans la nuque, problèmes gastro-intestinaux, difficultés de sommeil, diminution de l’appétit, baisse d’énergie, sensation de fatigue.

Ces réactions peuvent devenir une source de distraction au volant d’un véhicule, ce qui peut entraîner des accidents. Via Prévention propose ces quelques stratégies pour bien les gérer:

» Respirer pour se détendre: prendre une profonde inspiration, retenir sa respiration pendant environ trois secondes, finalement expirer d’un coup en relâchant les tensions.

» Dans les temps libres, contacter des amis et des proches (au téléphone ou en ligne) pour compenser l’éloignement. Il est essentiel de communiquer avec ses proches pour maintenir de saines relations et un équilibre. Éviter l’isolement social.

» Reconnaître les pensées négatives ou irrationnelles et essayer de transformer son attention vers la perspective de la reprise des activités après la pandémie et les pensées positives. Il est important de focaliser nos pensées sur les éléments que l’on peut contrôler.

» Se procurer des plaisirs simples au quotidien et les apprécier.

» Diversifier ses activités pendant le temps de repos pour s’amuser ou se détendre, comme la pratique d’exercices physiques ou de relaxation, jouer à des jeux de société, faire de la lecture, etc.

» Conserver de saines habitudes de vie : bien s’alimenter, bouger durant les temps de pause (sortir du véhicule afin de prendre de l’air, tout en évitant les rapprochements à moins de 2 mètres et les rassemblements), bien dormir.

» Il est naturel de développer une réponse de stress et d’anxiété en contexte de pandémie et il est possible de surmonter ces réactions. Cependant, si celles-ci persistent et s’aggravent, ne pas hésiter à faire appel au programme d’aide aux employés de l’entreprise ou aux ressources du gouvernement afin d’obtenir du soutien.

» Il est important de s’informer auprès de sources fiables et d’éviter la surexposition aux informations (ex. : écouter uniquement les points de presse des autorités gouvernementales).

Pour les gestionnaires des entreprises, on propose aussi quelques stratégies :

» Ne pas négliger l’impact de cette pandémie sur le personnel : insécurité normale face à la situation, crainte d’être atteint par la COVID-19, crainte pour les enfants, les parents, les amis, etc. Ne pas négliger que ces impacts peuvent être une source de distraction susceptible d’entraîner des accidents.

» S’assurer de mettre à la disposition des travailleurs les installations sanitaires adéquates pour le lavage des mains et le matériel de désinfection nécessaire selon leurs contraintes de travail (eau et savon, solution hydro-alcoolique à 60% et plus, papier essuie-mains, mouchoirs jetables, etc.). S’assurer que l’aménagement du poste de travail favorise la distanciation sociale lorsque possible.

» Garantir que les travailleurs ont, à leur disposition, les équipements de protection individuels.

» Communiquer des procédures claires concernant les mesures d’hygiène, d’entretien et de désinfection des ÉPI, des zones communes et des véhicules, sur le confinement des personnes présentant des symptômes (incluant les cas déclarés au travail), ainsi que la façon d’interagir avec la clientèle.

» Il est important d’informer les travailleurs de façon claire, concise et validée.

» Ne pas hésiter à écouter les préoccupations de vos travailleurs, à rechercher avec eux des solutions concrètes et, surtout, à les rassurer.

» Recommander d’appeler le programme d’aide aux employés, au besoin.

DERNIÈRE MISE À JOUR: 21 MAI 2020