Innover pour prévenir

(0)
Publié parVia Prévention Catégorie

Par Samuel Laverdière, CRIA, pour le magazine Transport Routier, édition octobre 2019

Lors de la plus récente Soirée de l’industrie de l’Association du camionnage du Québec, qui se tenait à la TOHU le 6 septembre dernier, il y a eu pour la toute première fois la remise d’un prix pour récompenser une entreprise ayant déployé une initiative visant à réduire un ou plusieurs risques à la santé-sécurité dans son milieu de travail. C’est Serge Leclerc, un des membres fondateurs de Via Prévention, qui avait l’honneur de nommer l’entreprise lauréate. Pour son impressionnante initiative en SST, Groupe Morneau remporte la première édition de ce prix. Tous les finalistes avaient d’intéressantes candidatures, et ils ont su démontrer que l’investissement en prévention des accidents du travail, avec une bonne dose d’originalité, peut rapporter gros, voire une reconnaissance de l’industrie.

Ce qui est impressionnant du contexte autour de l’innovation de cette entreprise, c’est la vision à long terme dans laquelle elle s’inscrit; une vision qui implique la haute direction, les gestionnaires et les collaborateurs (conducteurs, mécaniciens, personnel de bureau et manutentionnaires), des étapes et des objectifs clairement définis pour une culture durable en santé et sécurité du travail.

Investir dans son REER

Quand on pense au monde financier, le terme REER signifie régime enregistré d’épargne-retraite, qui est un moyen d’épargner durant toute notre vie professionnelle pour obtenir un plus gros revenu de retraite. Mais un REER comme valeur organisationnelle? Humm… moins commun disons. Mais c’est le concept que Groupe Morneau a mis en place il y a quelques années : Respect, Excellence, Entraide et Responsabilisation. Avec sa campagne de sensibilisation nommée Et si… ce sont les deux dernières qui sont mises à l’avant-plan, car elles sont nécessaires pour une mobilisation efficace des différents collaborateurs, notamment quand on prend un sujet aussi épineux que la santé et sécurité du travail.

Le Défi Entraide SST

C’est l’innovation qui lui a valu la remise du Prix SST Innovation ACQ. Grâce à la collaboration d’une entreprise spécialisée dans la conception de jeux d’évasion, l’équipe SST et l’équipe des communications du Groupe Morneau ont élaboré un jeu d’évasion sur la thématique de huit grands enjeux SST prioritaires de l’organisation : l’ergonomie, la sécurité en mode hivernal, le cannabis, le port de la ceinture de sécurité, les matières dangereuses, les mesures d’urgence et d’évacuation, les équipements de protection individuelle et quoi faire en cas d’accident. En équipes mixtes, les participants entrent dans la semi-remorque transformée et doivent chercher des indices disséminés dans la pièce, afin de trouver des codes ou des clés leur permettant d’avancer dans le jeu jusqu’à l’énigme finale. C’est plus de 1000 collaborateurs répartis dans 180 équipes hétérogènes, allant de cinq à 10 participants, basés dans les 22 terminaux du Groupe Morneau qui ont pris part au jeu du Défi Entraide SST.

Cultiver la SST

Pour implanter une culture SST, il faut semer des graines et pour Groupe Morneau, la création du Défi Entraide SST, c’est une semence AAA. Mettez-en quelques-unes en terre, arrosez-les, accordez-leur du temps, enlevez les mauvaises herbes et vous obtiendrez une belle récolte. Sinon, a-t-on besoin de plus? De l’engrais pour aller plus vite? Ça prend un engagement de la direction, et c’est l’ingrédient de base du succès de Groupe Morneau. Comme le dit souvent mon collègue Guy : «On balaie les marches en commençant par en haut». Le contraire est peu efficace. Puis, vous devez avoir une stratégie de gestion des dangers (élimination et réduction à la source, protection collective et individuelle). Mais cette récolte ne démarrera jamais si personne n’a le leadership nécessaire pour mener le bal et diriger la cueillette dans le champ.

L’exemple du Groupe Morneau montre une implantation à succès d’une culture SST, et démontre qu’il faut parfois faire preuve d’imagination pour innover dans un aspect aussi spécifique que la santé et la sécurité du travail. Encore une fois, félicitations au lauréat!

Téléchargez la version PDF.


Samuel Laverdière, CRIA, conseiller en prévention chez Via Prévention, possède un baccalauréat en relations industrielles. Il forme et conseille des gestionnaires et travailleurs des entreprises de transport au Québec. On peut le joindre à samuel.laverdiere@viaprevention.com.