Balado intimité

(0)
Publié parJean-Christophe Minguez Catégorie

Publié le 01 octobre 2021

Balado Prévention, un podcast en SST. Une drôle d’idée, me direz-vous ? Pas pour Samuel ni pour les milliers d’oreilles qui se plaisent à l’écouter depuis juillet 2017. C’est l’fun à lire a rencontré son animateur, Samuel Laverdière, conseiller en prévention chez Via Prévention. Après 37 épisodes, on l’a fait passer de l’autre côté de la table : à lui de répondre aux questions.
C’est le fun à lire

Comment ça a commencé cette histoire de podcast SST ?

Samuel Laverdière

Tu veux la longue ou la courte histoire ?

CFAL

Je veux la tienne.

SL

En 2017, après le changement réglementaire qui a amené la Ronde de sécurité, on a rencontré énormément de monde. On s’est alors demandé comment garder contact avec eux. On avait pensé aux webinaires, on n’osait pas encore parler de formation en ligne, ça faisait peur et, à l’époque, on craignait que les gens s’endorment. Or moi, j’écoutais déjà beaucoup de podcasts. Alors j’ai proposé à la directrice le médium balado et on a continué à privilégier la formation en présentiel. C’est un médium de plus pour parler de SST. C’est gratuit, disponible partout, on peut aussi y présenter les nouveautés de Via Prévention.

CFAL

Ça s’est poursuivi pendant la pandémie ?

SL

Il est sorti moins d’épisodes. Le fun, c’est les discussions en personne. Une intimité s’installe quand t’es assis pendant une heure avec quelqu’un. Par zoom, la discussion n’est pas aussi étoffée.

CFAL

Est-ce que c’est cette intimité qui crée le caractère particulier des podcasts en général et du tien en particulier ?

SL

Dans un podcast il n’y a pas de limite de temps. T’es pas coincé dans un cadre, comme à la radio. Le podcast c’est la liberté; on peut apprendre à connaitre la personne, à détailler son point de vue, à présenter des pistes de solutions. Sortir du cadre formel habituel de la SST laisse passer une authenticité qu’on ne retrouve pas forcément autrement. En SST, tout est toujours très formaté. Chaque mot est pesé. Lors d’un podcast, la discussion ressemble plus à celle de deux chums sur un patio avec une p’tite frette. Ce format aide à comprendre le pourquoi des choses parce qu’on peut approfondir sur les opinions des personnes.

CFAL

L’impact d’une mesure de prévention est toujours difficile à évaluer. Dirais-tu que Balado Prévention aide à prévenir des accidents du travail ?

SL

L’idée de départ était d’offrir une autre option. Quand on développe un guide ou une fiche, on espère que c’est téléchargé et que les gens la lisent. Dans la réalité, peu d’entre eux prennent le temps de lire. Un médium audio peut rendre l’info plus accessible. On fournit de l’information étoffée sur un sujet, mais, comme tu le dis, on ne peut pas en mesurer l‘impact. Et puis le podcast n’est pas encore un médium très écouté au Québec. On n’a pas de grandes vedettes comme on en trouve aux États-Unis, par exemple. Parmi ceux qui peuvent en vivre ici, il y a Denis Talbot, qui parle d’informatique et de jeux vidéos et aussi Mike Ward, l’humoriste.

CFAL

As-tu des souvenirs d’épisodes où tu as ressenti une émotion particulière, marquante ?

SL

Ce n’est pas avec un invité en particulier; je te parlerais de notre relation avec la CNESST. Dès notre première année, on s’est dit qu’on devrait être présent aux Grands Rendez-Vous, la grande messe de la SST au Québec, avec des événements majeurs à Montréal et à Québec. On était le seul média sur place qui rapportait les choses qui se passaient lors de ces grands colloques. La première année, on était au deuxième étage, au fin fond du corridor, complètement isolés. Petit à petit, d’année en année, on s’est rapproché du centre de l’action. La dernière fois, la CNESST s’attendait à ce qu’on soit là et nous demandait ce dont on avait besoin. Pour moi, c’est un gros gros plus.

CFAL

Comment choisis-tu tes invité.es ?

SL

Au début c’étaient des personnes que je connaissais. Ce n’était pas gênant de les inviter au bureau pour faire l’entrevue. Après une dizaine d’épisodes, on a gagné une certaine crédibilité et j’étais plus à l’aise de m’adresser à des gens qu’on pouvait retrouver dans l’actualité de la SST au Québec. Dans la quasi-totalité des cas, les gens acceptent.

CFAL

Pour finir, dis-moi, quels podcasts tu écoutes, toi, quand tu as fini d’enregistrer le tien? Donne-moi tes trois préférés et qu’on peut mentionner sans honte dans notre infolettre.

SL


Jean-Christophe Minguez, agent de communications chez Via Prévention. Son travail consiste à marier Monsieur Plaisir et Madame Prévention. On peut le joindre à
jean-christophe.minguez@viaprevention.com.