Garder l’équilibre

(0)
Publié parVia Prévention Catégorie

Par Jean-François Spence, pour le magazine La Voix du Vrac, édition Janvier-Février 2021

L’hiver vient avec son lot de chutes: chute de neige, chute de température, chute du nombre d’heures d’ensoleillement. Il y a aussi les chutes de travailleurs. Ces dernières peuvent avoir des conséquences très graves. Comme nous sommes en période hivernale, j’avais envie d’aborder ce sujet avec vous. Les chutes devraient être une préoccupation pour vous. Pourquoi? Parce que les chutes sont la principale cause d’accident chez ceux qui font du transport en vrac. En 2018, elles représentaient 28% des accidents indemnisés par la CNESST. On ne peut pas faire comme si cela n’existait pas. D’autant plus que les conséquences peuvent être catastrophiques pour la personne qui en est victime.

Pourquoi autant de chutes?

Les camionneurs effectuent de nombreuses tâches qui les exposent à un danger de chute, comme le déneigement et l’entretien du camion, la ronde de sécurité et le nettoyage de la benne. Ils doivent aussi se déplacer dans la cour, monter et descendre du camion. C’est lors de ces activités que les chutes surviennent.

Le niveau de risque est fortement influencé par l’état de la cour où sont stationnés les camions. Plus la cour est en mauvais état, plus le risque augmente. Les trous, les débris, les dénivellations et les sols inégaux sont la cause de nombreuses chutes. Et l’hiver, la présence de neige et de glace augmente ce risque de manière importante.

Pour diminuer les risques de chute, il faut travailler sur deux fronts: l’entretien des lieux de travail et les comportements des conducteurs.

Entretenir la cour

Il faut boucher les trous, niveler et ramasser ce qui traîne. L’hiver, c’est très important de bien ramasser la neige, d’épandre des abrasifs, du sel. Évidemment, l’ampleur de cette tâche dépend de la grandeur de la cour et du nombre de camions et d’équipements qui s’y trouvent. En entreprise, la tâche est souvent plus grande que si le camion est à la maison. Mais dans les deux cas, le principe est le même: la cour doit être en bon état!

En entreprise, il est recommandé de nommer un responsable de l’entretien de la cour. Cette personne devrait inspecter la cour périodiquement et faire corriger les situations dangereuses. Laissez de la place entre les camions lorsqu’ils sont stationnés et n’oubliez pas d’y enlever la neige et la glace. C’est un endroit souvent oublié où surviennent beaucoup d’accidents. L’éclairage est également important, ce n’est pas du luxe de voir où l’on met les pieds. Comme vous commencez souvent à travailler avant le lever du soleil, vous devez en tenir compte. Il faut également mettre à la disposition des chauffeurs des abrasifs et/ou du sel. Pourquoi ne pas en garder un contenant près de chaque porte?? Plus les abrasifs sont facilement accessibles, plus les chauffeurs les utiliseront.

Et n’oubliez pas le garage. Les boyaux, les outils et les pièces qui traînent augmentent eux aussi le risque de chute. Ne tolérez pas ces situations, les lieux de travail doivent être propres et bien rangés.

Adopter des comportements sécuritaires

Souvent, on chute parce qu’on ne sait pas que l’on va chuter. Ça peut sembler étrange comme affirmation, mais pensez-y, ce n’est pas faux. Il est rare de voir un entraîneur de hockey tomber lorsqu’il marche sur la patinoire. Même chose pour les joueurs de curling. Pourtant, ils sont sur la glace.

Justement, puisqu’ils sont sur la glace, ils adaptent tous leurs mouvements. Ils font des petits pas, se déplacent lentement, abaissent leur centre de gravité, sont aux aguets. Et cela fonctionne assez bien! C’est la même chose pour vous. Vous devez détecter les situations qui présentent un risque de chute et adapter vos gestes, actions et méthodes de travail en conséquence. Par exemple, prendre le temps de monter et de descendre de la cabine en utilisant trois points d’appui, éviter de grimper sur le camion sans équipement adéquat, regarder l’état du sol avant de débarquer et éviter les distractions. Rangez votre téléphone lors de vos déplacements sur le sol! Vous devez être sur vos gardes!

Le port de crampons aide énormément en période hivernale. Les crampons sont donc fortement recommandés. Évidemment, cela ne remplace pas l’obligation de bien entretenir la cour, mais ça donne un bon coup de pouce quand on met le pied sur une plaque de glace qui était cachée sous une fine couche de neige! N’hésitez pas à les porter.

Enfin, il faut éviter au maximum le travail en hauteur. Si vous ne pouvez l’éviter, il faut utiliser des équipements et des moyens d’accès adéquats. Faire du travail en hauteur, ça ne s’improvise pas. Et garder l’équilibre sera toujours une très bonne idée.

La clé? Un environnement de travail entretenu. La vigilance. Rien de bien compliqué, au fond, mais il faut se le rappeler de temps en temps.

Bon hiver!


Jean-François Spence, conseiller en prévention chez Via Prévention.