Les mythes de la ronde de sécurité

(0)
Publié parVia Prévention Catégorie

Par Jean-François Spence, pour le magazine La Voix du Vrac, édition Janvier/Février 2020

De nombreuses légendes de «truck stop» sont racontées dans le monde du transport. Combien de fois on entend: «l’autre jour le contrôleur routier a dit à un gars que je connais que…»? Vous vous souvenez de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours? Ça me fait beaucoup penser à ça! Voici donc les mythes que j’entends le plus souvent concernant la ronde de sécurité. Il est temps de les déconstruire!

Je suis obligé d’avoir les anciens rapports de ronde dans le camion

Il n’y aucune obligation d’avoir les anciens rapports dans le camion. Je ne dis pas que ce n’est pas une bonne chose de les avoir et de les consulter, mais ce n’est pas obligatoire. Par ailleurs, n’oubliez pas que la copie originale du rapport ne doit pas rester plus de 20 jours dans le camion. Sinon, une infraction peut être émise.

Il est obligatoire de noter sur le rapport d’inspection le code de la défectuosité

Toutes les défectuosités ont un code. Il s’agit de chiffres dans le cas d’une défectuosité mineure et de chiffres et d’une lettre dans le cas d’une défectuosité majeure. On retrouve ces codes dans la «Liste 1: Véhicules lourds» que vous avez dans votre livret de rapport de ronde.

Devez-vous inscrire ces codes dans votre rapport? Ce n’est pas obligatoire. Votre obligation est de déclarer la défectuosité. Vous pouvez décrire celle-ci par des mots, comme avant les changements de 2016. Par contre, il est suggéré d’inscrire le code en plus de la description pour faciliter la compréhension et éviter les malentendus.

Je ne suis pas mécanicien, je ne peux pas la faire comme il faut

Nul besoin d’être mécanicien pour faire une bonne ronde de sécurité. Il s’agit d’un examen visuel et auditif des éléments accessibles du camion. On n’a pas besoin de dévisser des pièces ou d’enlever des morceaux pour la faire. La ronde requiert toutefois de toucher à quelques pièces. Par exemple, la vérification des miroirs, de la colonne de direction, des fluides, du siège. Mais de façon générale, c’est un exercice d’observation et d’écoute.

Si vous avez des questions concernant la manière d’inspecter un système ou une pièce, consultez le guide «La ronde de sécurité» de la SAAQ. Tout y est très bien expliqué!  

Je suis obligé d’avoir une réserve de lave-glace dans le camion

L’obligation est que du lave-glace soit projeté sur votre pare-brise lorsque vous l’actionnez. Nulle part on ne mentionne qu’on doit en avoir en réserve. Sinon, que feriez-vous si vous aviez à utiliser la réserve? Vous vous retrouveriez sans réserve et seriez en infraction? On comprend vite que cela ne peut pas fonctionner. Si vous manquez de lave-glace en cours de route, vous devez en ajouter aussitôt que possible. Si vous ne pouvez pas, vous devez le déclarer sur votre rapport de ronde. Avoir une réserve est une excellente stratégie, surtout l’hiver, mais pas une obligation.

Je peux mettre une guenille ou un sac avec un «tie wrap» pour remplacer le bouchon du réservoir

Oh, non. Une guenille et un sac de plastique ne remplaceront jamais un bouchon. N’oubliez pas que l’absence de bouchon sur le réservoir de diesel constitue une défectuosité majeure. Il faut s’en occuper immédiatement. Il ne faut surtout jamais rouler sans bouchon.

Ce n’est pas grave, le garage est à côté

Beaucoup de gens me disent qu’ils roulent avec une défectuosité majeure pour se rendre au garage, car le garage n’est pas loin. Je comprends qu’on puisse vouloir éviter de retenir les services d’un remorqueur ou d’une unité mobile de réparation, mais les conséquences de circuler avec une défectuosité majeure sont tellement importantes qu’on ne devrait jamais prendre ce risque. Dès qu’une défectuosité majeure est constatée, le camion perd son droit de circuler, peu importe la distance qui le sépare du garage!

Mon camion est en bon état, c’est moi qui l’entretiens

Je ne doute pas vous êtes consciencieux, mais vous n’êtes pas à l’abri de tout souci. Une roche qui se loge entre 2 pneus, une lumière qui brûle, un bouchon oublié sur la pompe lorsqu’on fait le plein, etc. Les causes des défectuosités sont nombreuses et plusieurs peuvent «apparaître» sans qu’on s’en rende compte, même si le camion est en excellent état! Il est donc important de l’inspecter chaque jour. En plus d’être obligatoire, cela permet d’éviter les mauvaises surprises et de voir l’évolution de l’état des pièces!

En conclusion

Tout ce qui brille n’est pas de l’or, comme on dit! Le monde du camionnage ne fait pas exception à la règle, malheureusement. La ronde de sécurité est une partie importante du travail de camionneur. Si vous avez des doutes sur celle-ci, n’hésitez pas à communiquer avec moi chez Via Prévention ou à consulter le site web de la SAAQ.

Téléchargez la version PDF.


Jean-François Spence, conseiller en prévention chez Via Prévention. jean-francois.spence@viaprevention.com