Pour ne pas chuter

(0)
Publié parVia Prévention Catégorie

Par Dominic Lacelle, conseiller en prévention Transport routier, Novembre 2022

Votre travail vient avec son lot de chutes : chutes de neige, chutes des températures, chute du nombre d’heures d’ensoleillement. Et aussi parfois, malheureusement, une chute du même niveau.

Dans le secteur du transport et de l’entreposage, un très grand nombre de travailleuses et de travailleurs se blessent lors de chutes du même niveau. On parle bien ici des fameuses glissades non contrôlées. Il en résulte le plus souvent une lésion à l’orgueil et quelques fous rires. Mais pas toujours. Ces chutes du même niveau peuvent se transformer en blessure grave pour d’autres.

Les camionneurs et les camionneuses effectuent de nombreuses tâches qui les exposent à un danger de chute du même niveau, comme le déneigement et l’entretien du camion, l’installation des toiles, la ronde de sécurité et le nettoyage des équipements. Ils et elles doivent aussi se déplacer dans la cour, monter et descendre du camion. C’est lors de ces activités que les chutes surviennent, à la descente de la cabine après de longues heures de conduite, sur un marchepied glissant, avec des souliers de sécurité pas attachés.

Une chute, plusieurs causes

Les chutes de plain-pied sont toujours liées à la combinaison de plusieurs facteurs : acteurs, matériels, mauvais état des sols, systèmes d’accès aux véhicules et aux machines mal conçus. Il y a aussi les facteurs environnementaux et climatiques, sans oublier les facteurs organisationnels, le travail dans l’urgence et le fameux go go go! On n’oubliera pas non plus les facteurs individuels, la possible difficulté de respecter les consignes, les méconnaissances ou une certaine banalisation des risques.

Comment ne pas tomber?

Il faut identifier et évaluer les risques possibles de chute. La participation des travailleuses et des travailleurs ainsi que des gestionnaires à la démarche d’évaluation est particulièrement importante pour comprendre la conjonction des facteurs de risque. L’analyse des accidents et des presque accidents est indispensable pour enrichir la démarche de façon continue et mieux comprendre la combinaison de facteurs conduisant à la chute.

L’évaluation du risque de chute du même niveau va vous permettre de mettre en lumière les situations à risque et d’élaborer des consignes et des mesures de prévention spécifiques qui agiront directement sur l’espace de travail, sur les sols, sur l’environnement et l’organisation du travail, et, bien sûr, sur la sensibilisation des travailleuses et travailleurs.



Dominic Lacelle, conseiller en prévention
dominic.lacelle@viaprevention.com

Chaque matin que je me lève, j’ai comme objectif  de donner le meilleur de moi-même au meilleur de mes connaissances et de partager avec nos clients les bonnes pratiques de prévention. Pour moi un environnement de travail sécuritaire et des travailleurs en santé favorise un climat de travail sain et productif.