Station Qanik : ton toit de remorque, tu déneigeras et déglaceras avec du fun

(0)
Publié parJean-Christophe Minguez Catégorie
Station Qanik, vous connaissez ? Sûrement pas. C’est un tout nouveau système de déneigement de toits de remorques conçu par l’entreprise Hevea, connu pour la commercialisation de pièces en caoutchoucs utilisés dans la construction d’infrastructures routières. Nous l’avons découvert au dernier congrès de l’ACQ au printemps dernier. Roxane Bergeron Deslauriers, directrice des ventes chez Produits Hévéa, a bien voulu répondre à nos 3 questions.
Via Prévention

Hevea fabrique des produits en caoutchouc pour fondation d’infrastructures. Pourquoi vouloir aider à déneiger des remorques de camion ?

Roxane Bergeron Deslauriers

Tout a commencé lorsqu’un camion a endommagé la structure de notre bâtiment en raison de la piètre qualité des butoirs de quai. On s’est rendu compte que notre caoutchouc aurait évité ce problème. Nous en avons ensuite commercialisé pour les quais et les remorques. Nos contacts en camionnage ont débuté ainsi. On nous a ensuite parlé du besoin de déneiger les toits de remorques et surtout du besoin d’évacuer la glace. Nous avons été surpris de voir que le besoin était aussi important, alors on a décidé de se lancer dans la recherche de solutions.

V.P.

Il existe déjà différentes solutions. Faire tomber la glace est souvent plus complexe. Votre système le permet-il ?

R.B.D.

Oui, c’est en utilisant le principe de la vibration que cela fonctionne. Certaines roues de notre axe sont un peu plus longues, elles viennent frapper le toit de la remorque et créer une vibration qui décolle la glace. L’ensemble de la glace est ensuite éjecté, par le système, sur le côté. Les propriétés du caoutchouc permettent de trouver l’équilibre entre suffisamment d’impact pour être efficace et suffisamment de souplesse pour ne pas endommager le toit. Car on a pu constater que ces toits sont de plus en plus minces. Le caoutchouc permet cela.

V.P.

Chez Via Prévention, on tient à associer plaisir à prévention. Qu’y a-t-il de fun pour le conducteur ou la conductrice avec votre système ?

R.B.D.

C’est comme au lave-auto. On reste au volant et le système travaille pour nous. C’est rapide, pas dangereux, on reste au chaud. Et ça, c’est l’fun.



Jean-Christophe Minguez, agent de communications chez Via Prévention. Son travail consiste à marier Monsieur Plaisir et Madame Prévention. On peut le joindre à
jean-christophe.minguez@viaprevention.com.